A la naissance, nous sommes nature, en contact avec notre essence, c’est-à -dire dans un état où nous avons librement accès à tous les comportements possibles.

 

Le cercle de l'Ennéagramme ci-contre représente cette multitude de personnalités. 

 

Puis, en fonction de notre expérience de vie, qui comporte notre éducation, notre environnement, l'influence de la société, nos épreuves.... nous développons des mécanismes de protection, que l'on appelle des cuirasses, afin d'adaptation afin de nous ajuster aux mieux au mieux à nos conditions de vie, tels :  

 

  • la compulsion que nous croyons être le meilleur moyen pour calmer notre anxiété et d'éviter le danger,

  • la passion, lorsque nous sommes sous l'emprise de cette compulsion,

  • la vertu, lorsqu'on a maîtriser cette compulsion et que nous sommes retournés dans notre essence. 

 

Comme ces stratégies nous paraissent les meilleures possibles, nous les répêtons jusqu'à ce qu'elles deviennent des habitudes et fassent partie intégrante de notre personnalité.

 

Cependant, cette personnalité est basée sur des croyances erronées qui nous empêchent d'être dans le choix de toutes les possibilités de réalisation de ce que nous sommes au plus profond de nous. Nous voyons le monde de notre point de vue restreint par nos présupposés.

 

Ces multiples personnalités, ou "types", possibles sont ramenées à neuf facettes dominantes, que vous voyez sur le schéma, qui sont le perfectionniste, l'altruiste, le battant, le romantique, l'observateur, l'épicurien, le loyal, le chef et le médiateur. A ces types viennent s'ajouter des sous-types et des relations entre eux, soit 108 possibilités. 

 

Cette méthode de connaissance de soi respecte en fait l'idée que chaque individu est unique sur terre. 

 

En partant des automatismes du présent, les énnéagrammes permettent de s'approcher du type principal qui conditionne nos comportements. En comprenant comment nos mécanismes se sont mis en place, nous arrivons alors à davantage nous en libérer. 

 

Dans la diversité des outils de développement personnel, l’Ennéagramme me parait extrêmement intéressant, car il permet de nous comprendre nous-même, dans notre globalité et sous tous nos aspects intellectuel, émotionnel, spirituel, instrinctif, mais aussi de comprendre les personnalités des autres, et ainsi de les accepter tel qu'ils sont.

 

En changeant notre regard sur nous-même, mais aussi sur les autres, nous allons alors vers davantage d’empathie,  et nos relations, que ce soit avec notre conjoint, nos enfants, nos amis, nos collègues... se pacifient.

 

Les différences ne sont plus vécues comme un obstacle à la relation mais comme un chemin de croissance.

 

L'Ennéagramme permet de mettre en lumière nos limites inconscientes qui génèrent nos peurs et nos tendances à vouloir les éviter. 

 

Cette nouvelle perception en profondeur de l'être humain et la compréhension de ses compulsions et automatismes nous aident à nous en libérer et, en acceptant l'Autre, à développer notre empathie. 

 

 

 

L'Ennéagramme : Se connaître soi-même, mieux connaître les autres et développer son empathie

L'aidant / l'altruiste
Le perfectionniste
Le médiateur / le pacificateur
Le chef
              L'épicurien / l'enthousiaste
Le loyal
L'observateur
Le battant
Le romantique

L'orIgine de l'Ennéagramme est assez lointaine et peu précise.  et remonterait dans les tout premiers siècles après JC . 

 

Il est néanmoins certain que des philosophes et des sages ont vécu autour du bassin méditerranéen dans l’antiquité et qu’ils ont développé des moyens de mieux se connaître, des approches didactiques et symboliques, et des pratiques vertueuses parmi lesquelles on peut voir des correspondances avec l'énnéagramme.  

 

Depuis une cinquantaine d’années, des philosophes, des médecins, des religieux ont repris les travaux sur les ennéatypes, qu’ils ont perfectionnés et adaptés à notre culture moderne.